Focus interviews

Etienne Villemain (Institut Mac Luhan, promo 19), fondateur de l'association Lazare

Etienne Villemain (...

Etienne Villemain, ancien étudiant de l’Institut Mac Luhan est le fondateur et le dirigeant de l’association Lazare.

Peux-tu nous décrire succinctement ton parcours ?

Après mes études à l’Ircom, j’ai intégré le groupe d’électronique Thalès. J’ai ensuite travaillé pour Famille Chrétienne avant de me consacrer à l’associatif. J’ai co-fondé l’association pour l’Amitié qui favorise l’insertion des personnes sans domicile fixe ou en difficulté de logement. Enfin, j’ai fondé une association nommé Lazare qui propose des colocations à des personnes privées de logement et à des jeunes professionnels. Aujourd’hui, 200 personnes vivent dans ces colocations.

Peux-tu nous en dire davantage sur les maisons de l'association Lazare ?

Ces maisons sont des structures innovantes qui permettent non seulement aux personnes sans domicile fixe d’avoir un toit mais aussi de se faire des amis. De fait, nous avons pu constater un fait : si nous nous contentons de donner à une personne de la rue un appartement, celle-ci se retrouvera rapidement de nouveau sans toit. Ce qui lui manque, au-delà d’un logement, c’est un réseau et des personnes qui vont la soutenir. Nous essayons donc tout simplement de proposer des colocations avec beaucoup d’amitié.

Comment se passent les colocations ?

Nous proposons des appartements «ordinaires» non mixtes, à taille humaine, où peuvent cohabiter de 6 à 10 personnes. Chacun a une chambre individuelle, les espaces cuisine, salon et sanitaires sont communs. Nous privilégions l’auto-organisation et la responsabilisation. Toutes les actions liées à la vie quotidienne sont assumées par les résidents : ménage, courses, préparation des repas…
SDF et volontaires apprennent à vivre ensemble dans un cadre de vie sain où chacun peut s’épanouir. Notre idée est de dire aux personnes : « nous t’accueillons tel que tu es ».

Quel enseignement retiens-tu de l’Ircom ?

Je pense qu’on apprend plus à l’Ircom à être qu’à faire. J’ai, par exemple, appris à pardonner. Je me souviens m’être disputé avec un professeur un jour. Nous nous sommes mutuellement pardonnés : cela a été un moment mémorable pour moi. J’ai également pris conscience qu’il ne fallait cesser de se donner : je me suis rendu compte en partant de l’Ircom que je ne m’étais pas assez donné alors qu’on s’était tellement investi pour moi… Au final, l’Ircom est comme une grande famille !

Pour découvrir le témoignage d’Etienne Villemain en vidéo, consultez : www.youtube.com/watch?v=HgzhZqI1xyo&list=UUJjF7v5GA70FtfFgF3HVk2A

Pour en apprendre davantage sur l’association Lazare, cliquez sur : http://www.lazare.eu

...
Réalisée par : Maxence HENRY
Guillaume Pigeat (Institut Albert le Grand, promo 13) contribue à l'écriture du livre "Motiver comme Fouquet"

Guillaume Pigeat (I...

Guillaume Pigeat, ancien étudiant de l'Institut Albert le Grand, vous propose de découvrir le livre "Motiver comme Nicolas Fouquet – Comment développer ses hauts potentiels " auquel il a contribué. Co-écrit par Anne Vermès, l'ouvrage célèbre l'interdisciplinarité en liant deux disciplines qui loin de s’exclure l'une de l'autre, peuvent engager une forme de dialogue et de raisonnante résonance : l'histoire et le management. Il s'agit de montrer comment la première peut aider à comprendre la seconde dans la formation des managers actuels.

Cet ouvrage est un échantillon de la série des trois livres de la société Traits d'Union, dans la collection "Histoire et Management". Le but de Traits d'Union est de "former des managers agiles, curieux, aux comportements "écologiques", conscients d'appartenir à une histoire et agissant maintenant pour créer la croissance de demain". Trois piliers sont au centre de cette approche : l'inspiration, l'expérimentation et l'action.

Résumé :

La création du château de Vaux-le-Vicomte est liée à un homme ambitieux et entreprenant: Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XVI. Esprit libre et créatif, Nicolas Fouquet (1615-1680) surprendra par ses ressources managériales insoupçonnées pour piloter avec succès, intelligence et bienveillance des potentiels vers leur pleine maturité. 25 ans après Vaux-le-Vicomte, un de ses proches collaborateurs, Charles Le Brun, alors au faîte de sa gloire suite à la réalisation de la Galerie des Glaces de Versailles, dira "Que je regrette le temps où Fouquet nous stimulait !"
Marchez sur les pas de Nicolas Fouquet et découvrez au fil des pages des pistes d'action pour motiver vos collaborateurs et développer vos hauts potentiels.

Pour acheter le livre : http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/motiver-comme-nicolas-fouquet-9782212555950

...
Réalisée par : Maxence HENRY
Frédéric Eymeri (Institut Mac Luhan, promo 18) publie ses œuvres en ligne

Frédéric Eymeri (In...

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Bien sûr ! J'ai fait deux années de philosophie avant de suivre des études de communication à l'Institut Mac Luhan. Je faisais partie de la promotion 18 de l'Ircom. J'ai ensuite entrepris des études de moniteur-éducateur.

Est-ce à ce moment là que vous avez développé une passion pour la peinture ?
J'ai toujours aimé peindre. Mais pendant des années, je l'ai fait à temps perdu sans jamais être tout à fait satisfait de mon travail. Et puis peu à peu les choses se sont agencées : j'ai créé un petit atelier et j'ai rencontré un véritable et excellent professeur. Aujourd'hui, je lance un site internet sur lequel vous pouvez découvrir mes œuvres picturales : www.fredericeymeri.com/fr/

Exposez-vous votre travail ?
Absolument, lors de divers événements. J'ai récemment exposé certaines de mes peintures à l'Ircom. Je suis en effet intervenu dans le cadre des rencontres de l'Ircom sur le thème: peut-on apprendre à créer ? Vous pouvez retrouver mon intervention en cliquant sur le lien suivant : www.ircom.fr/evenements-de-l-ircom

...
Réalisée par : Maxence HENRY
Voir toutes les actualités

Offres d'emploi

Actualités